Réglage du jeu aux soupapes sur GPZ 500 S

Après plusieurs déboires, j’ai enfin pu finir l’entretien de ma Kawasaki GPZ 500 S. Le but était de régler le jeu aux soupapes, entretien qui se fait tous les 12 000 kms et qui, par chance est assez facile sur ce modèle.

… facile .. oui … lorsqu’on a les outils à disposition et qu’on ne travaille pas comme un manchot.

J’ai éprouvé plusieurs difficultés liées aussi bien à la machine qu’au bonhomme qui a foutu ses doigts dedans (rien d’insurmontable) :

  1. vis usées qui sont impossibles à démonter sans les péter encore plus
  2. joints des tuyaux d’entrée et de sortie du liquide de refroidissement fondus
  3. clef à bougie inadaptée et qu’il a fallu « compenser »
  4. Casse des collecteurs d’échappement en sortant la moto du garage (merci les trottoirs trop hauts)

Bref, l’opération en elle-même ne réclame pas plus de 2h pour quelqu’un d’expérimenté … dans mon cas, ça aura pris 5 jours à cause de tous les petits imprévus. (en comptant aussi les aller-retour chez le paternel pour lui piquer des outils en plus)

Bien sûr, j’en ai profité aussi pour changer:

  • le filtre à air,
  • les bougies
  • le filtre à huile (+ l’huile, ça va s’en dire).

Au final, malgré les embrouilles, la moto tourne maintenant comme une horloge et l’opération était loin d’être inutile.

Références utiles :